Chocolat et poire, un délice !

Après les bananes, ce sont les poires qui rendent l’âme ! Alors, rien de mieux qu’un gâteau pour récupérer la catastrophe. Et rien de mieux que du chocolat noir pour rehausser le goût de ces petites poires Durondeau !

J’ai eu peur que le gâteau soit trop cuit, car le dessus commençait à bien noircir alors que l’intérieur n’était pas encore cuit ! Bien heureusement, ce ne fut pas le cas et le gâteau était assez moelleux !

Voilà ma recette :

3 poires Durondeau pas trop ferme

200g de chocolat

4 oeufs

80g de sucre

65g de beurre

1 paquet de sucre vanillé

1 paquet de levure chimique

Premièrement, préchauffez votre four à 190°. Pelez et coupez vos poires en petits dés. Ensuite, séparez les jaunes des blancs d’oeufs. Fouettez vos jaunes avec le sucre et sucre vanillé jusqu’à ce que votre mélange blanchisse. J’ai utilisé mon cooking chef ce qui m’a beaucoup aidé à faire blanchir ces petits jaunes. Mélangez la farine et le levure et incorporez les au mélange précédant.

Prenez votre chocolat et mettez-le dans une casserole à feu doux. Lorsque celui-ci commence à fondre, ajoutez-y le beurre. Quand le chocolat et le beurre sont fondus, ajoutez les cubes de poires.

Ensuite, mêlez le mélange chocolat au mélange farine-sucre. Battez les blancs en neige et incorporez-les sans les casser à la pâte.

Enfin, beurrez et farinez votre moule et enfournez pendant 25 à 30 minutes. Surveillez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau.

Lorsque le gâteau est cuit, démoulez-le et laissez le tiédir. Il est meilleur de le manger tiède !

Bonne dégustation !

Poisson et jambon fumé ?

Le poisson, toujours le poisson ! L’hiver arrive et mon manque d’iode se fait sentir, voilà pourquoi j’ai décidé de faire une recette de poisson. Enfin une recette, plutôt une cuisson ! Des courses rapides et une envie de poisson, mon choix s’est arrêté sur 3 bellestruites prêtes à l’emploie.

Il y a quelques semaines j’ai lu une recette de truites et lard cuites au four ce qui m’a assez interpellé ! Est-ce bon ? L’idée me semblait farfelue, mais cette semaine, en voyait ces petites truites je me suis dit, pourquoi pas ! Par contre, j’ai changé le lard par du jambon fumé, car il m’en manquait ! Les deux étant assez proche, j’ai tenté le coup !

Maintenant vous allez me demander si cela est bon ! Et bien figurez vous que oui ! J’ai vraiment aimé l’association Truite et Jambon fumé agrémenté de citron !

Voilà ma petite recette :

3 truites

1 citron

3 tranches de jambon fumé

des épices : sel, thym, etc…

huile d’olive

Si votre poisson n’est pas encore vidé, faites-le. Quand il est nettoyé, coupez votre citron en fine tranche et placez une tranche dans chaque poisson (j’en ai malheureusement mis de trop et l’amertume du citron à un peu attaqué le goût). Ensuite enroulez votre jambon fumé autour du poisson, je n’en ai mis qu’une tranche, mais vous pouvez bien sûr en mettre plus ce qui donnera encore plus de goût ! Enfin mettez vos épices et un filet d’huile d’olive sur vos poissons !

Enfournez vos poissons pour plus ou moins 20 minutes en chaleur tournante à 200°, puis finissez les en dorant le dessus avec la fonction grill !

J’y ai ajouté des chicons braisés ! Si vous voulez la recette laissez-moi un message !

Bonne dégustation !

 

Gros coup de gueule !

Mon titre peut paraître très direct, mais ici les choses se gâtent ! Cela va faire un an que j’ai découvert mon problème de lactose. Aujourd’hui je pousse la gueulante pour tous les produits des magasins dont les étiquettes ne sont pas conformes ou même aux boucheries qui ne préviennent pas des aliments allergènes que leurs viandes contiennent !

Etre malade à chaque fois que je mangeais des spaghettis sauce spéciale maman était devenue pour moi une malédiction ! Et bien cette année pour Halloween, j’ai enfin découvert le poteau rose ! La viande hachée déjà épicée contient du lactose ! Ils ont décidé que ce serait plus drôle avec du lactose ma foi ! Moi qui pensais que je commençais une allergie au gluten à force de gonfler (et vous connaissez le reste) en mangeant des pâtes, je me suis rendu compte de la supercherie des bouchés !

C’est au jour d’aujourd’hui que je voulais vous prévenir, il m’a fallu un an pour m’en rendre compte et bien j’espère que je vous aurais aidés et que si vous avez aussi eu ce petit soucis de pâte vous demanderez à votre bouché de bien vouloir changer l’assaisonnement ! Je trouve cela honteux qu’il n’y ait toujours pas de loi obligeant les boucheries à mettre des étiquettes conformes !

Voilà mon coup de gueule du jour ! Il est temps que les choses changent !

Bonne dégustation et faites attention à tous !