Burger maison et sain ?

Est-ce que le fait de ne plus aller au McDo vous rend dépressif ? Ou bien vous ne supportez plus le côté malsain des fastfood ? J’ai une solution : le burger maison !

20140911_140626[1]

Très simple à faire croyez-moi ! Vous aurez besoin de ces différents ingrédients :

  • 100gr Viande haché pur bœuf
  • 3 cuillères à soupe de chapelure
  • 2 cuillères à soupe de coulis de tomate
  • un demi oignons
  • 1 pain pour hamburger
  • Salade (j’ai choisi de la roquette)
  • Copeau de parmesan
  • Ketchup

Voici les étapes de la préparation (je suis à l’avance désolée pour la qualité des photos) :

  1. Faites revenir votre oignons en lamelles jusqu’à ce qu’il devienne doré et soit fondant en bouche.
  2. Prenez votre viande haché, ajoutez la chapelure, le coulis de tomate, le sel et le poivre et mélangez le tout.
  3. Formez un hamburger avec votre mélange.
  4. Faites revenir votre hamburger dans un peu de beurre (pour qu’il cuise aussi à l’intérieur, couvrer la poêle avec un couvercle de casserole).
  5. Quand votre burger possède la cuisson que vous désirez, laisser le sur le côté et faites revenir aussi à la poêle les deux côtés internes de votre pain burger pour qu’ils soient croustillants.
  6. Enfin, construisez votre burger de rêve : ketchup, viande, oignons, salade et encore plus de ketchup !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, j’espère que ce burger sera à votre goût !

Bonne dégustation!

Warp time !

En tant qu’étudiante, je dois souvent trouver des repas rapides pour mon lunch et le Warp m’a semblé la bonne solution! Pour tout ceux qui n’aurait pas encore essayé, c’est une bonne façon de changer les habitudes que nous avons prises avec nos tartines/sandwichs.

Donc aujourd’hui je vous présente deux sortes de Warp que j’aime particulièrement faire :

J’espère que ça vous aura donné quelques idées !

Bonne dégustation !

Un poulet citron très léger !

Retour avec un de mes plats d’enfance préférés : le poulet citron ! Depuis le temps, la préparation a fortement changé. La préparation de base était composée de pomme de terre coupée en rondelle et frit dans de l’huile de friture. Oui, oui, ce n’est pas très bon côté santer et c’est bien pourquoi cette recette a évolué. Il y a quelques années, ma mère s’est vu offrir une machine de la marque Seb. Cette machine permet de faire des fritures sans huile (enfin une cuillère d’huile) ce qui réduit fortement l’apport en graisse. Une vraie révolution pour respecter son corps tout en se faisant plaisir, cette machine est absolument incroyable. Des petites pomme de terre croustillantes parfaites pour ce plat !

Friteuse-Seb-Actifry

Cette recette est une recette familiale à base de poulet, pomme de terre, citron et ail ! C’est tout simple, laissez-vous tenter !

Ingrédients :

1kg d’ailes de poulet

1kg de pomme de terre

3 citrons

4 gousses d’ail

Sel et poivre

P1080752

Premièrement, mettez à bouillir le poulet pour éliminer la graisse et le pré-cuire. Mettez les ailes dans une casserole avec un peu d’huile et laisser chauffer. Lorsque l’eau boue, les poulets sont cuits . Réservez le bouillon de poulet pour la suite.
Pendant que le poulet boue, épluchez et coupez en rondelle les pommes de terre et mettez les dans une machine Seb ou faites les revenir à la friteuse.
Ensuite, pressez les citrons et l’ail dans un bol et rajoutez une louche de bouillon de poulet.

Maintenant, il est temps de faire l’assemblage. Prenez un plat qui va dans le four, ajoutez premièrement les pommes de terre et au dessus les ailes de poulet. N’oubliez pas de saler et poivrer. Mettez les à griller le poulet et les pommes de terre au four pendant 15 minutes. Ensuite ajoutez le jus contenant le citron, l’ail et le bouillon de poulet. Laissez encore mijoter 5 à 10 minutes jusqu’à ce que les poulets soient grillés.

Sortez le plat du four et bonne dégustation !!

Gros coup de gueule !

Mon titre peut paraître très direct, mais ici les choses se gâtent ! Cela va faire un an que j’ai découvert mon problème de lactose. Aujourd’hui je pousse la gueulante pour tous les produits des magasins dont les étiquettes ne sont pas conformes ou même aux boucheries qui ne préviennent pas des aliments allergènes que leurs viandes contiennent !

Etre malade à chaque fois que je mangeais des spaghettis sauce spéciale maman était devenue pour moi une malédiction ! Et bien cette année pour Halloween, j’ai enfin découvert le poteau rose ! La viande hachée déjà épicée contient du lactose ! Ils ont décidé que ce serait plus drôle avec du lactose ma foi ! Moi qui pensais que je commençais une allergie au gluten à force de gonfler (et vous connaissez le reste) en mangeant des pâtes, je me suis rendu compte de la supercherie des bouchés !

C’est au jour d’aujourd’hui que je voulais vous prévenir, il m’a fallu un an pour m’en rendre compte et bien j’espère que je vous aurais aidés et que si vous avez aussi eu ce petit soucis de pâte vous demanderez à votre bouché de bien vouloir changer l’assaisonnement ! Je trouve cela honteux qu’il n’y ait toujours pas de loi obligeant les boucheries à mettre des étiquettes conformes !

Voilà mon coup de gueule du jour ! Il est temps que les choses changent !

Bonne dégustation et faites attention à tous !

Un repas de roi ou plutôt de reine !

Bien heureusement, je ne suis pas la seule à cuisiner chez moi et ma soeur partage la même passion que moi pour les bons repas. Aujourd’hui, je lui ai laissé la toque et les fourneaux, il est toujours bien de se laisser tenter par une cuisine différente de la sienne ! C’est donc aujourd’hui que cet échange de cuistot s’est passé et j’en ai été assez ravie. Ma soeur est une excellente cuisinière et je raffole des mets qu’elle fait. Je dirais qu’elle se penche plutôt vers les saveurs asiatiques : wok, nouilles chinoises, gyoza, … C’est toujours une surprise de découvrir ce qu’il se trouve dans son assiette.

Cette fois-ci, elle s’est éloignée de ses plats traditionnels pour ce pencher sur du canard, une purée de pommes de terre et carotte et des princesses fraîches. Rien de mieux qu’un canard rosé pour dîner/déjeuner, il ne manquait plus que le verre de vin rouge et on se croyait au restaurant !

Donc voici une petite idée de plat très facile à réaliser à condition de ne pas trop cuire le canard, à faire dorer sur le côté contenant la graisse pendant une dizaine de minutes.

Si vous voulez découvrir quelques recettes asiatiques confectionnées par ma soeur, voici son blog assez récent consacré à la culture japonaise où vous pourrez découvrir des mets japonais !

Bonne dégustation !

Une recette de coquelet.

En allant faire mes courses il y a peu, j’ai trouvé ces petits coquelets en promotion ! Alors l’idée m’est venue d’essayer de trouver une recette pour les rendre délicieux et j’ai directement pensé au vin blanc qui sait se marier parfaitement aux coquelets. Il ne restait plus qu’à découvrir ce qu’il me restait dans le frigot comme mes petites tomates cerises pour donner un goût provençal. Le plat est sorti du four plein de saveurs même si pour moi c’était une première, j’ai eu de bonnes critiques !

Ce dont vous avez besoin pour ce plat : (5 personnes)

4 coquelets

5 pommes de terre

1 boîte de tomates cerises

1 oignon

1 verre et demi de vin blanc

Des épices : provençales si possible

Avant tout chose, faites cuire vos coquelets dans une grande casserole remplie d’eau ainsi que les pommes de terre coupées en cubes. Quand l’eau des coquelets se met à bouillir, sortez les du feu et réservez les. Attendez que les cubes de pommes de terre soit cuits, lorsque vous les piquez avec une fourchette et vous les traversez facilement, sortez les aussi tôt du feu.

Dans un grand plat en pyrex, mettez-y les pommes de terres en cubes, les tomates cerises coupées en deux, les épices et le vin. Mélangez et rajoutez les coquelets sur le dessus en rajoutant un filet d’huile d’olive et en salant le tout.

Mettez le plat dans le four chauffé à 200°C et laissez le pendant 30 à 45 minutes. Juste avant de le sortir du four mettez le plat à griller et lorsque vos coquelets sont dorés et que leurs dessus semblent croustillants, sortez le plat du four et servez !

Bonne dégustation !

Riz, petits pois et viande hachée.

Voilà une recette que ma mère adorait  faire quand j’étais petite. C’est assez simple, un peu long car il faut laisser le riz s’engorger d’eau pendant 30 à 40 minutes. J’avais l’habitude de rajouter du yaourt dans mon assiette qui rendait le plat tiède mais malheureusement mon intolérance au lactose m’empêche de continuer à savourer ce plat de cette façon.

Pour ce plat :

1 gousse d’ail

250g de viande hachée

1 grande tasse de riz

2 grandes tasses de bouillon de viande ou légume

1 boite de conserve de petits pois

Premièrement, coupez coupez la gousse d’ail et faites la revenir avec du beurre dans une casserole jusqu’à ce qu’elle ait une couleur d’orée. Quand la gousse d’ail est bien dorée, rajoutez la viande hachée, quand celle-ci est cuite vous pouvez y mettre les petits pois.

Préparez votre grande tasse de riz, ajoutez la au mélange viande/ petit pois. Quand le riz est translucide ajoutez le bouillon et recouvrez (1 tasse de riz pour 1 tasse et demi de bouillon). Laissez mijoter une trentaine de minute à feu moyen. Lorsque le riz est gonflé  et cuit (il est possible que vous deviez rajouter encore du bouillon lors de la cuisson), servez le chaud. C’est un repas simple, qui ne demande pas beaucoup d’attention et très équilibré.

Bonne dégustation !

Poulet mariné à la libanaise pour fajitas !

J’adore faire des fajitas, c’est frais et chacun fait ce qu’il veut ! C’est un moment qui est convivial et c’est très facile à préparer !

Ingrédients (pour 6 personnes) :

900 g de blancs de poulet en morceaux

Marinade :

Le jus de 2 citrons

4 gousses d’ail hachées

3 cuillères à soupe d’huile d’olive

1 cuillère à café de thym (ou du zaatar qui est une de mes épices préférées)

1 cuillère à café de piment de Cayenne

1 cuillère à café de cumin

1 cuillère à café de cannelle

1 cuillère à café de sumac

Du sel et poivre

Laissez mariner le poulet en morceaux pendant la nuit. Mettez dans un plat avec la marinade au four, 25 min à 200°C (thermostat 7).

Pour tout le reste, prendre des tortillas, coupez les légumes que vous voulez et prenez une bonne sauce salsa ou pita ou autre ! Ensuite c’est à vous de jouer et de découvrir ce qui est pour vous le meilleur mélange. J’adore ajouter dans mes tortillas des oignons doux, de l’avocat, de la salade, des poivrons rouges et jaunes et des champignons frais, laissez-vous aller !

Bonne dégustation !